Loading Icon Black

SUPERFINALE PWC 2017 à RONALDILLO, COLOMBIE

January 22, 2018

La Superfinale PWC 2017 vient de s’achever en Colombie.
La météo de la capitale du Vol libre colombienne, Roldanillo, a permis le déroulement de neuf manches de compétition sur 10 jours ouverts…

Félicitations à toute l’équipe Ozone et aux principaux vainqueurs : Michael SIEGEL et Laurie GENOVESE.

Laurie a volé pour la première fois en Colombie sous son Enzo 3 et ne s’est pas contentée de mener la course au niveau féminin, mais a dominé le peloton du premier au dernier jour pour finir 5ème. au général.
Bien volé, Laurie !
Merci au pilote Ozone
Cody MITTANCK
,qui a pris le temps, après ses longs vols, de partager avec nous ses impressions quotidiennesCody est un des six pilotes à être rentrés au but lors de la dernière manche. Ecoutez son récit de Roldanillo:
” Quelles qu’aient pu être les conditions aujourd’hui, ça n’était pas des conditions de course !… Les conditions semblaient prometteuses pendant la première partie de course vers le nord, mais dès que nous avons fait demi tour en direction du sud, les nuages ont tout obscurci. Et contrairement à ce qui s’était produit lors des autres manches, ça ne s’est jamais arrangé. A un moment, je me souviens d’avoir rêvé que tous les concurrents s’entendaient civilement pour arrêter la manche et aller se consoler avec des bières. A la fin, le peloton de tête a fonçé dans la vallée dans des conditions désespérées et tout le monde est allé au tas,n sauf un ! Deux autres groupes ont tenté leur chance plus à l’Est et plus à l’Ouest, et 6 pilotes ont réussi à faire le goal. Les 10 jours de compétition ont consisté à savoir à quel moment il fallait changer de vitesses ! Les thermiques étaient très difficiles à découvrir et à exploiter en solo, ce qui a rendu difficile toute échappée solitaire. De nombreux grands pilotes se sont retrouvés largués lorsque leurs tentatives audacieuses échouaient. Les vainqueurs de cette année ont compris les conditions mieux que personne.
Ils ont utilisé leur savoir faire et leur expérience pour se hisser en haut du peloton. Mais le plus impressionnant a été le travail accompli par le Directeur de course, le Comité des Manches et toute l’organisation de la PWC pour réussir l’organisation de dix manches par une météo moins qu’idéale. Merci pour cette compétition mémorable. Vivement la prochaîne saison .”
Nous souhaitons adresser nos remerciements à la grande famille de la Coupe du Monde pour ces 25 ans d’efforts de réunion de notre communauté (à pleine vitesse) Merci les gars !

Tous les résulktats : www.pwca.org

Cheers from all the team!