Loading Icon Black

Ozone Chabre Open 2018

July 9, 2018

Le 13ème. Ozone Chabre Open s’est déroulé avec succès. On a dénombré 124 pilotes concourant dans six catégories ayant effectué trois manches plus une manche d’entraînement. La saison a démarré lentement cette année, avec seulement quelques bonnes journées entre le mois d’avril et le mois de juin : beaucoup de vent et d’orages. Après une première semaine d’activité la semaine précédant la compétition, celle ci a débuté par une manche de 42 km, dans de bonnes conditions, permettant à 55 pilotes de faire le but.

Sous la direction de Jocky SANDERSON, la compétition a permis d’organiser trois manches en quatre jours : 75 km depuis Chabre jusqu’à Chorges (45 pilotes au but); 61 km de Chabre à La Batie Neuve (54 pilotes au but) et 40 km de Chabre à Veynes (69 pilotes au but).
Des surdéveloppements nuageux ont posé des problèmes mardi et jeudi, entraînant l’annulation d’une manche et journée complète annulée. Vendredi, le Mistral a purement et simplement interdit le vol, tandis qu’à St.Vincent les Forts les conditions étaient parfaites, permettant aux pilotes de finir la semaine en beauté.
Cette année, il n’y avait pas moins de 34 pilotes de compétition débutants et des douzaines de pilotes désireux de battre leurs records personnels ou d’atteindre le goal -et pas seulement des débutants ! . En tête des débutants, on pouvait voir le néo-zélandais Ross GALLAGHER, arrivé second en catégorie sport sous sa Delta 2. Du côté féminin, 17 femmes venues de 8 nations ont participé à l’épreuve, faisant apparaître de nouveaux noms au tableau des victoires. Le Class Trophy est revenu à l’Allemande Mirjam HEMPEL.

Quelques cafouillages ont affecté des pilotes de cross expérimentés, avec notamment deux départs ratés et un but manqué. Moralité de l’histoire : fiez vous à votre instrumentation et assurez-vous de son bon réglage au départ. La victoire finale revient à Mark GRAHAM (Royaume Uni) sous sa Delta 3 , suivi du suisse Nicola MOECKLI et du britannique Andy BROWN

En plus des discussions sur les SIV, Jocky a assuré plusieurs débriefings informatifs, en comparant notamment les mérites des différentes trajectoires suivies par les pilotes. En comparant les itinéraires, Jocky a démontré que la trajectoire la plus courte n’était pas forcément la meilleure et qu’une décision sur un plané final vers le but était souvent délicate, une sorte de pari risqué, surtout quand le but n’est pas encore en vue !
Tout le monde s’est bien amusé, notamment lors des rassemblements nocturnes et de très nombreux prix ont été remis vendredi. C’est Carl FOSTER qui a remporté la voile cette année, se réjouissant ainsi de pouvoir passer à une aile plus performante.

Pour plus d’info sur l’Open 2018, cliquez ici

Félicitations à tous les pilotes et salutations de toute l’équipe Ozone.
A l’an prochain !