Loading Icon Black

Mike Cavanagh parcourt 101km de la Cumbria à l’Ecosse

July 23, 2009

L’objectif de voler plus de 100km en ligne droite échappe depuis longtemps aux pilotes du comté de Cumbria, mais récemment le directeur général d’Ozone, Mike Cavanagh, s’est libéré de son ordinateur et a décollé de Blease pour un vol de 101,75km qui lui a fait traverser la frontière avec l’Ecosse.

Mike est l’un des fondateurs de notre société, et depuis plus de 10 ans il passe plus de temps à gérer Ozone qu’à voler, même si maintenant il arrive à attrapper quelques thermiques pendant les bonnes journées.

Ozone est un entreprise de pilotes, et nous sommes fiers du fait que notre directeur général parte voler en cross quand les conditions sont bonnes. Même notre équipe de concepteurs et de test, après avoir passé toute la semaine à développer des voiles, part à l’aventure le weekend. D’ailleurs, David Dagault (Designer et pilote d’essai principal) et Luc Armant (pilote d’essai) sont actuellement en tête de la CFD!

Voici le récit de Mike sur son record local :

“Le 11 juillet, une petite surprise! Toujours cette indécision habituelle – aller au Sud du Lake District – Barkin, Cautley, …si le vent était faible peut-être les Langdales. Ou peut-être encore dans les Yorkshire Dales à Staggs ou Semer Water. Par chance ma voiture était encore à la carrière à Clough Head, après y avoir aterri depuis Whitestones la veille, et le fait que Ben nous propose de nous amener en voiture plutôt que devoir y aller en vol, fait que nous partons vers le Nord. Une fois au Nord du Lake District nous étions encore indécis entre Souther et Blease. Nous avons vu des voiles au-dessus de Souther mais une fois à la route on ne voyait que des voiles qui peinaient à cause du vent passé au Sud. Catherine et Katie nous indiquèrent quelques pilotes qui avaient pu s’extraire grâce à un nuage solitaire. On pensait encore aller sur un site aux Yorkshire Dales où les nuages sur les Pennines paraîssaient beaucoup mieux avant finalement de prendre l’option la plus sage à Blease.

Le vent s’est avéré être pleine face et en réalité assez fort. J’envisageais un parcours habituel, d’essayer de faire un triangle, mais le vent et une ascendance remuante vers le plafond m’ont fait opter pour aller avec le vent. Je suis allé à Souther, où je suis arrivé très haut, ce qui m’a laissé toutes les possibilités ouvertes. De beaux nuages sur les Pennines s’étiraient jusqu’à Carlisle, alors je me suis lancé dans le bleu dans l’espoir d’attraper quelque chose qui m’amènerait aussi loin. C’était vraiment sympa de partir pour une longue transition sans avoir à penser aux collines!

Au-dessus de la seule ferme à éoliennes à Calbeck devant Carrock ça semblait assez difficile but mon dernier espoir de thermique, une carrière, était encore atteignable, et au-delà il y avait quelque chose comme un élevage de poulets. C’est sous le vent de l’élevage que ça a marché, et bien que désorganisée dans les basses couches la pompe m’a remonté. La dérive ne m’emportait pas trop loin de là où je voulais aller pour traverser la rivière Solway proche de Carlisle, où il y avait encore beaucoup de nuages prometteurs. La transition était bonne et les premiers nuages ont marché, j’avais atteint mon but et je me sentais bien. Il semblait y avoir des rues de nuages dans la bonne direction, dans le sens du vent, mais ils étaient au bord d’un trou bleu. Il y avait de meilleurs nuages si j’étais prêt à aller plein Nord, mais la pensée du vent fort que je devais traverser, les montagnes et les grandes zones de forêt m’ont persuadé de rester en dehors de la pampa même si les nuages marchaient bien.

Les rues de nuages me permettaient de rester proche de l’autoroute et elles fonctionnaient comme dans les rêves . J’ai pris toutes les montées plutôt que de faire des longues transitions et de les sauter, car les ascendances étaient plus fortes vers le haut. Je ne suis pas descendu en-dessous de 800m de tout le chemin jusqu’à Moffat! Il m’a semblé que les batteries d’artillerie des pilotes écossais étaient en panne ce jour là!

Des fermes à éoliennes confirmèrent le vent du Sud-Ouest sur le chemin. A Moffat il m’a fallu prendre une autre décision. Ma rue de nuage dans le sens du vent finissait dans le grand bleu, il y avait de bons nuages si je partais vent de travers en direction de St Mary’s Loch. Il existait une troisème option, directement entre le deux, plein Nord, mais c’était assez bleu et passait sur le Devil’s Beeftub, et je n’avais trouvé aucun thermique là-bas lors d’un voyage précédent avec Alex, et ça ne me faisait pas envie. En passant Moffat je savais que personne n’était allé plus loin et quand bien même mes nuages avaient l’air de faiblir ils devaient pouvoir me donner les 100km! Tinto s’approchait et l’autoroute se trouvait sur la trajectoire. Décision prise, j’ai transité et traversé de fortes ascendances, ce qui m’a réveillé après les thermiques accueillants que j’avais rencontrés jusque là. J’ai pris un 8 m/s qui m’a donné du fil à retorde mais au moins il m’a remonté. Entretemps les nuages se sont dégradés plus vite que j’espérais et ma transition s’est transformée en plané final. J’ai pensé à me mettre en attente sur une colline, mais j’ai vu que mon gps indiquait 98km; avec un peu de chance le plané m’aménerait aux 100km. J’ai aterri vers le pub à Crawford – 101,75km. J’avais un grand sourire et j’espérais que la distance au GPS était correcte. Quelques bons relais en stop et j’étais à ma voiture à 20h00. Yes! Je suis content qu’on ait choisi Blease aujourd’hui