Loading Icon Black

1900 KM SANS ASSISTANCE -TROPHEE ICARE SOUS VIPER 3

December 16, 2016

La plupart de nos vols de déroulent autour de chez nous dans un environnement connu.
On finit par s’ennuyer un peu au bout d’un certain temps…. Tout d’un coup, une bande de copains pilotes décide d’attacher un sac de couchage à son harnais et de partir pour l’inconnu en acceptant de défier le Trophée Icare, la plus dure des compètes de paramoteur.
Le pilote slovaque Miroslav SVEC, propriétaire de la marque bien connue SCOUT, a ainsi participé au dernier Trophée Icare et terminé l’aventure sous sa Viper 3.
Pendant plus d’une semaine, Miroslav a franchi au total quelque 1900 kilomètres sans aucune assistance, en volant à la frontière du Canada, au-dessus de glaciers, de déserts haut perchés, de volcans, d’immenses champs de lave, de cols élevés, de très profonds canyons, de falaises, du Grand Lac Salé, de marécages et de vastes étendues de sel, en direction des déserts entourant Las Vegas.

Miroslav raconte: “Nous avons dû voler dans toutes sortes de conditions : depuis le démarrage sous la neige et la grêle par des températures négatives dans le Montana, en passant par l’Idaho pour aboutir aux températures tropicales en Arizona et au Nevada une semaine plus tard. En volant sans assistance, nous avons dû emporter avec nous tout le matériel indispensable : Carburant ; huile deux temps, matériel de camping, vêtements de rechange, eau, ravitaillement, cams, chargeurs et batteries. Vous ne connaissez que votre point de départ et votre point d’arrivée. Nous avons dû établir tous nos plans de vol, rechercher nos points d’avitaillement, faire nos prévis météo et trouver un endroit pour dormir… Nous avons dû pendre de bonnes décisions et accepter les conséquences des mauvaises ! Pour cette aventure, j’ai choisi la Viper3 22 et je pense que ce choix a été assez proche de la perfection !Dans ce type d’aventure, il y a plusieurs choses qui sont cruciales et plusieurs autres qui sont nécessaires pour faire d’une aile l’outil idéal pour un grand vol de cross : le gonflage, la vitesse de décollage et d’atterrissage ; la stabilité en turbulence, l’économie en carburant et la vitesse. La Viper 3 répond à ce cahier des charges partout : Elle est extrêmement facile à gonfler ; elle décolle et atterrit biens moins vite que ses concurrentes de même catégorie. En turbulences modérées, la Viper 3 est une aile très ” nerveuse “; elle bouge tout le temps et à première vue, elle semble requérir plus d’attention au pilotage. Mais j’ai bien vite compris qu’elle est en fait une aile très solide et je n’ai subi aucune fermeture ! Le rendement de la Viper 3 est magnifique. Avec une consommation moyenne à peu près égale en vitesse lente ou élevée. La V3 est incroyable.La consommation à l’heure augmente, bien entendu ; mais proportionnellement à la vitesse, procurant ainsi à peu près la même autonomie pour une quantité donnée de carburant. La vitesse : j’aurais aimé en avoir un peu plus sous le pied. La plupart de spilotes volaient sous des ailes plus petites… J’ai eu des tonnes de fun et d’aventures pendant ce cross et je prévois d’ores et déjà d’essayer la Viper 4 pour mon prochain cross. ”
Félicitations de tout le team OZONE !
Vous pouvez en lire plus et voir des photos captivantesici
Icarus Trophy web page here