Loading Icon Black

CODY MITTANCK ET LA Z-ALPS AU NEVADA

May 21, 2018

Cody MITTANCK, pilote Ozone, vient de nous faire parvenir son récit de son dernier vol au Nevada, sous sa Z-Alps et son Ozium 2

Cody raconte:
” Nevadastan. Ce nom pourrait convenir pour décrire un désert sec et désolé, dépourvu de routes et de réseau téléphonique, avec des bourgades minières survivant à peine et habitées par de rares âmes s’exprimant dans une langue inconnue. Eh bien ça n’est pas tout à fait ça !. Les locaux parlent bien un anglais incompréhensible et j’ai trouvé, au milieu d’un lac asséché, un réseau 4G meilleur que celui de ma maison à Salt Lake City. De toutes façons, pour moi, c’est une aventure à laquelle je peux accéder sans avoir à montrer dans un avion.
C’était l’heure du vol libre dans le désert ; mon vario doublant son échelle pour atteindre un taux de 14m/s ; avec des départs de montées à 1000 m au dessous du plafond, des entrées dans les nuages, des averses de neige et des changements de cap à 90 ° pour éviter les orages. Je n’avais jamais entendu dire qu’un urinoir pouvait geler, mais cela peut apparemment arriver. Mes doigts étaient gelés. Je dois cependant dire que même par ces conditions, je me sentais incroyablement bien sous ma X-Alps. Elle na même jamais fermé le bout d’aile mais m’a toujours procuré le même retour d’info qu’une deux lignes.
Je vole sous Enzo depuis quatre ans, tant en compétition qu’en cross car je pense qu’il est important de conserver son niveau de pilotage sous son aile de compète. Il va sans dire que c’est un travail ardu de voler sous Enzo pendant des longs cross ; mais j’ai peur qu’en volant sous la X-Alps, je perde la concentration indispensable pour voler sous Enzo… Mais pour être honnête, je ne me suis jamais autant amusé en conditions de printemps que sous ma X-Alps dans le Nevada ”