Loading Icon Black

ANTOINE GIRARD REJOINT LE TEAM OZONE.

janvier 6, 2018

Ozone accueilleAntoine GIRARDdans son team. Antoine est un pilote visionnaire qui a repoussé sans cesse les limites du possible en parapente en établissant notamment un record de gain d’altitude à 8157m grâce à un vol au dessus du Broad Peak (8051m) au Pakistan. Il a également effectué un vol bivouac de 1200 km à travers les montagnes de Nouvelle Zélande, et participé à trois compétitions Red Bull X-Alps, finissant 3ème. en 2013 et 4ème. en 2015.
Au Printemps de 2017, Antoine et son ami Julien DUSSERRE ont décidé de conjuguer leurs passions pour effectuer la première ascension d’une face vierge du Langtang Lirung (7227 m). Son commentaire :
 » J’ai accompli des vols bivouacs allant jusqu’à 1200 km ; ces expériences en Nouvelle Zélande et au Pakistan m’ont permis de penser que cette opération était possible. Julien et moi-même sommes des pilotes alpins sur longues distances et il a dû me faire confiance pour voler en Himalaya. Nous avons poussé l’expérience jusqu’à l’extrême en partant de Kathmandou à pied avec notre matériel de parapente et d’alpinisme, en allant jusqu’au sommet et en revenant de la même façon ; en totale auto-suffisance et sans assistance. Nous avions prévu d’établir un camp de base à Kyangjing Gompa pour les provisions. Le point de départ et la zone de décollage se trouvaient à environ 15 km de la capitale. Depuis cet endroit, nous avons transporté tout notre matériel en parapente en deux ou trois jours jusqu’au camp de base.
Bien que nous n’ayons pas pu nous poser au sommet, cette approche de la montagne est grisante.
Au Shalbachum (6680m), nous nous sommes posés à 5800 m dans un endroit incroyable après une heure de marche suivie d’une heure de vol. Une approche à pied aurait nécéssité deux jours de marche en terrain délicat pour accomplir une ascension médiocre. Nous aurions pu poursuivre vers le sommet ce même jour, mais ça n’était pas notre objectif. Nous voulions dormir à 6200 m et nous acclimater. C’est alors que nous avons réalisé à quel point il est remarquable de combiner la parapente à l’alpinisme. Car en Himalaya, les marches d’approche sont parfois épuisantes. En parapente, vous pouvez couvrir la même distance en peu de temps et revenir depuis le sommet en aussi peu de temps ! Ceci donne la possibilité de tenter plusieurs sommets en un seul voyage !
Finalement, grâce à cette nouvelle approche des montagnes, il reste tant de choses à faire ! : c’est l’ouverture d’une nouvelle et vaste discipline !  »

Nous nous réjouissons de soutenir Antoine dans ses nouvelles aventures.

Salutations de toute l’équipe !