Loading Icon Black

Vol record pour David Dagault avec la BBHPP!

August 22, 2009

C’était vraiment une semaine de météo fabuleuse dans les Alpes, avec un plafond très élevé et assez peu de vent. Le 20 août, le concepteur et pilote test d’Ozone, David Dagault, est parti du Col de Bleyne près de chez lui et s’est posé 9h40 plus tard à Sion en Suisse apèrs un vol de 333km. Heureusement que David avait pris son passeport quand il avait préparé son sac le matin!

Le vol de David est un nouveau record de France et peut-être le vol le plus long jamais réalisé dans un massif montagneux. Le vol de David s’est déroulé en terrain montagneux du début à la fin, passant par des sommets jusqu’à 4000 m. 

David a volé avec la Baby HPP à une moyenne de 35km/h sur tout le vol. Son altitude maximum était de 4190m, et son meilleur vario 9,6m/s.
Les commentaires de David :

“Le vol peut être décomposé en différentes parties : Au début, il fallait batailler dans de l’air très stable et un cheminement technique depuis Bleyne jusqu’à l’Estrop.

Ensuite les conditions étaient plus faciles sur Dormillouse et pour traverser le lac de Serre Poncon… puis les conditions s’amélioraient de plus en plus à mesure que j’avançais vers le Nord-Ouest. Le point fort du vol se trouvait à Coiro (près de La Mure) avec des conditions de rève et un plafond à 4190m grâce à un thermique de 9.6m/s. Je suis ensuite resté entre 3500 et 4200m tout le long du massif de Belledone. J’étais si haut et je transitais si bien que Belledone avait l’air d’une petite colline en-dessous! C’est très rare de traverser cet endroit si facilement.

Après ça c’était le retour à la réalité et j’ai dû me bagarrer dans l’air stable des basses couches. Il a fallu complètement changer mes plans. J’ai décidé de suivre les sommets les plus hauts, dans l’espoir de trouver quelques thermiques qui m’aideraient à traverser la couche inférieure trop stable.

Donc je suis allé plus à l’Est, en traversant la vallée de la Maurienne jusqu’à la Lauzière, ensuite j’ai traversé la Tarentaise pour passer dans la belle vallée verte de Beaufort. J’étais alors en mode survie, sautant d’un sommet à l’autre avec seulement quelques centaines de mètres de gain à chaque fois. C’était difficile, et je pensais que la fin du vol était compromise.

Mais alors j’ai vu de beaux nuages se former sur la face Ouest du Mont Blanc! Je savais que j’arrivais assez haut dans cette zone je serais dans le ‘magic air’ un peu plus haut. Alors que je remontais le lac de Roselend j’ai réussi à pousser plus au Nord dans la vallée des Contamines.
Et là le rêve est devenu réalité. Les grandes faces Ouest m’attendaient, et j’ai réussi à prendre un thermique qui se renforcait à mesure que je prenais de l’altitude. J’étais de retour à 3500m à 7 heures et le soleil était si bas sur les nuages, brillant d’une belle lumière orange. Les falaises, les glaciers, tout était comme dans un rêve : j’étais entouré des plus belles montagnes que j’aime parcourir quand je vole. J’ai ensuite pu pousser plus au Nord, avec un détour au Brevent puis à nouveau dans la vallée de Chamonix, planant le plus loin possible et très heureux de pouvoir me poser aussi loin du départ.

Mais j’avais la Baby HPP, et même si je ne le savais pas encore, mon vol n’était pas encore fini 😉

C’était 19h30 et je me trouvais 200m au-dessus du Col des Montets (la frontière entre la France et la Suisse) quand j’ai eu une fantastique surprise. C’était un tout petit rien, que j’ai décidé d’enrouler… qui m’a remonté à 2500m! Cette montée n’aurait pas été possible sans le taux de chute incroyable de la BBHPP, et ensuite ce fut ‘Martigny, me voici!’

A partir de là c’était une ligne droite, poussé par le vent du Sud et la brise puissante de la vallée du Rhône. J’ai plané pendant ce qui a semblé une éternité jusqu’à ce que je me pose à Sion 20h10. J’étais heureux, fatigué, et avec des images indescriptibles de ce vol dans la tête. 

Et qui eut crû que je serais à la maison le lendemain à 9h30 le lendemain? Grâce au merveilleux réseau de trains en Suisse, j’étais à l’aéroport de Genève à minuit et j’ai pris le premier vol pour Nice le matin.

Voici le lien pour le vol de David sur le site de la CFD: http://parapente.ffvl.fr/cfd/liste/2008/vol/3968

Félicitations Dav pour ce vol totalement incroyable!