Loading Icon Black

24/12/2005 :: Safari cross Ozone MAJ du 20 au 22 Dec

décembre 21, 2005

20 Décembre – Verneuk Pan

Ce matin, nous avons 50 km/h de vent du Sud-Ouest et des cirrus. Le large front qui passe sur nous traîne plus longtemps que prévu. Cependant, aux alentours de 11 h, le vent faibli suffisamment pour que nous puissions décoller en treuil du terrain d’aviation de Brandvlei malgré un vent contraire nous empêchant de partir en cross dans la direction que nous souhaitons. Nous attendrons donc un changement de temps.

Quelques kilomètres à l’Est de Brandvlei, se trouve un énorme lit de lac asséché appelé le Verneuk Pan ou encore « Cheat Lake ». Nous nous nous y dirigeons. Avec le vent maintenant devenu faible, le fond du lac est si chaud et sec qu’il se transforme en mirage convaincant et l’on dirait que le ciel se fond avec l’eau bleue si accueillante. Une eau imaginaire ! Les conditions sont parfaites pour se faire treuiller et l’immense lit du lac nous permet de nous treuiller sur plusieurs kilomètres dans n’importe quelle direction ! Avec trois treuils, l’équipe est rapidement en l’air au complet et survole ensemble ce magnifique paysage. Sur le Verneuk Pan, les échelles et distances sont distordues. Ce qui semble à quelques centaines de mètres, atteignable par une courte marche, est en réalité à plusieurs kilomètres. De plus, du sol, l’horizon semble identique quelle que soit la direction. Ce qui rend la perspective de s’y tenir debout, seul, très impressionnante. Nous pensons tous que c’est l’un des paysages les plus incroyables que nous ayons jamais survolé. Ce soir, nous campons sur Verneuk Pan, admirons les étoiles dans une atmosphère nettoyée par le vent et les basses pressions et non polluée par les lumières car la ville la plus proche se trouve à 500 kms.

21 Décembre – Verneuk Pan à Vosburg

Qui donc décolle à 2h30 de l’après-midi avec de misérables thermiques en condition stable et parcoure tout de même 187 km ? C’est Dav ! A cause de conditions changeantes et de quelques indécisions, nous avons décollé tard aujourd’hui. Dav partit le premier et était tellement pressé qu’il n’a même pas fini son treuillage, se larguant à moins de 200 mètres de haut. Il a tourné, attrapé un thermique du désert très étroit et est parti vers l’Est, vers nos deux points de contournement, Van Wyksvlei et Vosburg. Il était plus de 3h quand toute l’équipe s’est retrouvée en l’air. Jérôme, parti en dernier, réussit à parcourir presque 100 km dans des conditions variables, de la légère ascendance à du +10m/s qui l’expédia à plus de 4000m avec une vitesse de plus de 85 km/h. Mathieu et Remo ont aussi effectué des vols de 100 km mais dans la direction opposée, ce qui veut dire que nous ne les avons pas vus avant tard dans la nuit, après qu’un aimable fermier les a raccompagnés dans l’autre sens en voiture sur 100 km de route poussiéreuse pour nous retrouver à Vosburg. Pendant ce temps, Dav était à 80 km plus loin, presque à De Aar. Après quelques coups de fil, un gars sympa de De Aar l’a emmené jusqu’au terrain d’aviation de De Aar, d’où il partira seul en cross demain. Dav nous a dit que son vol fut extrêmement difficile pendant la première partie, avec de très faibles thermiques désorganisés et deux points bas à faire peur mais la deuxième partie du vol fut un pur régal. Dav finit le vol par une glissade de 35 mn.

22 Décembre – Vosburg à De Aar

Ce matin, le vent était faible du Sud Ouest mais la météo prédisait qu’il deviendrait très fort dans l’après-midi. A 9h du matin, nous étions prêts à décoller pour essayer de rejoindre De Aar avant que cela souffle trop fort…

Malheureusement, nous avons dû passer la journée à paresser au bord de la piscine au Bed & Breakfast Potties de De Aar. Bien différent des journées poussiéreuses du désert de Karoo ! De Aar est une petite ville calme au centre de Karoo et un site réputé de distance en vol libre… De plus, les prévisions pour vendredi semblent meilleures.