Loading Icon Black

19/12/2005 :: De Springbok au croisement de la N358

December 18, 2005

19 Décembre

Hier, le 18, nous avons volé de Springbok au croisement de la N358, le lieu de notre premier campement. Dav et Mathieu étaient les deux seuls pilotes à atteindre le but. Du vent fort et des conditions stables obligèrent le reste de l’équipe à atterrir près de l’aérodrome de Springbok, où nous avons fait plus amples connaissances avec l’équipe de largage et les conditions. Les conditions ? Les conditions étaient chaudes ! Comme en Afrique, chaud, sec et beaucoup trop venteux pour que cela soit confortable.

Ce matin, le 19, le vent s’est calmé juste assez pour que l’équipe au complet décolle directement du camp et vole dans le Karoo. Nous avons étalé nos voiles sur la route poussiéreuse et nous firent treuiller dans l’atmosphère sèche alors que le vent du Sud Ouest se renforcissait. Immédiatement après le décollage, Dav se retrouva pris au milieu d’un dust et vit sa voile en dessous de lui, avec le bord d’attaque pointant vers le sol, toujours tracté par le camion. Thys, notre treuilleur intrépide, coupa la ligne juste au moment où Dav pensait se servir de son parachute de secours. Imperturbable, il relâcha le bout restant et attrapa un thermique, disparaissant dans l’immensité du ciel vent arrière. Toute l’équipe se fit treuiller et suivit, largement éparpillée le long de la route. Le vent était fort et les ascendances légères donc nous nous sommes retrouvés à plus de 45 km/h tout en thermiquant, plus vite que la vitesse max de nos ailes ! Plusieurs d’entre nous ont enregistré des vitesses sol de plus de 80 km/h en altitude et peu après, le vent du Sud-Ouest arriva et nous força à nous poser avant 3h. Quand les ascendances cessèrent et le vent atteignit un inconfortable 50 km/h, Matt et Mathieu se posèrent face au vent mais à reculons, à 80 km du camp. La région dans laquelle nous volons est à plusieurs centaines de kilomètres à l’Ouest et au Nord des sites les plus réputés d’Afrique du Sud et possède son propre climat, ce qui veut dire qu’aujourd’hui nous étions le seul groupe de pilotes de cross à voler dans le pays. A De Aar, le vent au sol était de 50 km/h depuis le début de la matinée, empêchant quiconque de voler, et Kuruman était derrière une ligne massive de nuages surdéveloppés. Ce fut une excellente première journée de vol cross dans le Karoo.

Quand le vend du Sud-Ouest s’installa, nous partîmes en camion vers le Sud-Est. Nous nous sommes arrêtés pour le déjeuner sur un lac salé désolé, avons vu le soleil créer une explosion de chaleur sur la savane et atteint une ville déserte dénommée Brandvlei juste après la tombée de la nuit. Nous avons été au deuxième restaurant le plus connu en Afrique du Sud, le « Windpompe », selon les dires de son propriétaire extraverti, et avons fait des plans de vol à partir de l’aérodrome de Brandvlei pour le lendemain. Le patron nous a également invité à faire le tour de la cave et a promis de nous faire essayer de bons vins Sud Africains !